Gravure pierre tombale : que peut-on inscrire ?

Le monument funéraire représente la dernière demeure du défunt. Outre les mentions classiques relatives à son identité, la gravure de la pierre tombale peut aussi comporter des inscriptions plus personnelles, en rapport avec la personnalité ou les passions du défunt. Quelles sont les règles à respecter en matière d’inscriptions funéraires ?

Texte pierre tombale : les inscriptions réglementaires

Sur une tombe, des informations réglementaires sont nécessaires, notamment pour identifier la sépulture. Ainsi, habituellement, la gravure de la pierre tombale indique le nom, le prénom ainsi que les dates de naissance et de mort du défunt. En plus de ces inscriptions, certains cimetières exigent que le numéro de référence de l’emplacement de la concession figure sur le monument funéraire : il est alors ajouté sur le côté de la pierre tombale.

Concernant les polices de gravure, les marbriers en proposent généralement plusieurs : antique, anglaise, romaine, onciale ou gothique. Toutefois, la réglementation de certains cimetières peut en exclure certaines : il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie avant de commander la gravure de la pierre tombale.

Messages personnels, citations et dessins

Pour compléter l’inscription classique, un message personnel, une citation, une épitaphe, un poème, un symbole religieux ou encore un dessin peuvent être gravés sur la pierre tombale. Si le défunt n’a pas préalablement défini son épitaphe, ce sont ses proches qui devront choisir le motif ou le texte qui ornera la stèle ou la plaque funéraire.

Là aussi, certaines règles sont à respecter : on ne peut pas graver n’importe quel mot sur une pierre tombale. Ceux-ci ne doivent pas contrevenir à l’exigence de décence et de dignité. Quoiqu’il en soit, selon la loi, le maire de la commune où se trouve le défunt doit valider l’inscription avant l’édification du monument funéraire.